Pinel ancien : défiscaliser dans l'immobilier ancien

Pinel ancien, investir dans l'immobilier ancien

Saviez vous que la loi Pinel permet également de défiscaliser dans l'immobilier ancien ? En effet, l'information est surtout centrée sur la défiscalisation Pinel par le biais de l'investissement locatif dans l'immobilier neuf. Alors comment réduire ses impôts en Pinel ancien ? Quelles sont les conditions ?

Pour investir dans l'ancien et profiter des mêmes avantages fiscaux que l'investissement en Pinel dans le neuf, le particulier doit respecter certaines conditions et sélectionner un logement qui remplit les critères d'élligibilité suivants :

  • Délabrement : le bien immobilier ancien doit être en état de délabrement avancé et s'approcher du neuf en terme de réhabilitation. La réhabilitation du bien doit être impérativement sous le contrôle d'un expert.
  • Réhabilitation : pour prétendre à la réhabilitation, le logement immobilier ancien ne doit pas correspondre aux normes de décence prévues par l’article 6 de la loi n°89-462 du 6 juillet 1989.
  • Logement ancien réhabilité ou en cours de réhabilitation : le bien concerné doit être acquit entre le premier septembre 2014 et le 31 Décembre 2016, et doit avoir fait l’objet ou devra fera l’objet de travaux de réhabilitation. Ces travaux de réhabilitation doivent permettre au bien ancien d’atteindre des caractéristiques de performances techniques identiques ou proches d’un bien immobilier neuf.
  • Local à usage autre que l’habitation (locaux commerciaux, entrepôts, granges, hangars etc…) dont les transformations lui permettent d’être habitable.

Le bien immobilier ancien réhabilité ou phase de réhabilitation doit remplir les mêmes conditions d'éligibilité que les bien immobilier neuf en loi Pinel, c’est à dire : zones Pinel, plafonds Pinel etc…

Pour investir dans un logement immobilier en Pinel ancien, les démarches à effectuer sont assez simples, cependant, la procédure peut être assez longue mais aussi assez coûteuse.